Quand dire c'est faire | Austin, 1970

Mes textes académiques les plus lus depuis 2007, année de mon doctorat

theses numeriques PNB 800x445 1
 
Comme de nombreux universitaires, je suis inscrite sur la plateforme ReseachGate qui nous permette d'échanger nos textes académiques et nous fournir quelques statistiques, dont les plus consultés par les pairs.
 
 
 
URL : https://dianemercier.quebec/usage-du-web-semantique-et-maturite-informationnelle-de-lorganisation/ L’usage des données ouvertes a porté à notre attention la fragilité de la gestion des connaissances en organisation. L’exposé révise les critères de qualité des données ouvertes qui est à la base du web sémantique. La maturité de la gestion des connaissances.
 
Ce rapport de recherche porte sur une étude s’intéressant au transfert des connaissances tacites chez les gestionnaires, c’est-à-dire le partage de ces connaissances et leur utilisation informelle, durant une situation de coordination dans un service municipal.
Article. Mai 2012. Avec Michel Plaisent, Lassana Maguiraga et Prosper Bernard.
This communication reports on an experiment to create and maintain a community of practices in the sector of philanthropy. After defining such communities, and recalling its advantages, the paper describes how internet can support these communities and illustrates this point of view with the presentation of a real case, running for two years in Canada.

 

 

 

Article. Janvier 2010. Avec Luc Bernier, Nathalie Houlfort, Lilly Lemay et autres
Les relations politico-administratives font l'objet de débats dans la littérature entre le principe de la séparation politico-administrative, reconnu tant légalement qu'éthiquement au Canada et au Québec, et un phénomène apparent de politisation administrative et de managérialisation politique qui correspondrait à un 'new public service bargain'.
 
Chapitre d'un livre. Août 2009. Avec Pierrette Bergeron, Christine Dufour et Dominique Maurel
 
 
 
Article. Avec Lorna Heaton, Pierrette Bergeron et Suzanne Bertrand-Gastaldy.
This paper develops a vision of knowledge distinctively rooted in communication theory. We propose a conception of knowledge that, built on a view of communication as constitutive of organizational reality, transcends the opposition between cognitive and performative models of knowledge. We argue that meanings both emerge from interactions…
 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
J'accepte