Florilèges


(Version préliminaire)

Je suis née dans une grande famille d’horticulteurs de la région de Montréal. Ma mère, fille d’horticulteur réputé, a épousé mon père qui a appris les rudiments de l’horticulture de son beau-père, d’abord comme employé. Puis comme entrepreneur, il a amené sa jeune famille dans une autre région, celle de Brôme-Missisquoi.

Très petite, on me voit parmi les fleurs que mes parents vendent localement à notre ferme horticole.

C’est la raison du choix du terme florilèges pour illustrer mon chemin de vie.

Un des points culminants les plus significatifs a été mon parcours doctoral en sciences de l’information qui s’est échelonné de janvier 2001 à mai 2007. Ma thèse porte sur le transfert informel des connaissances tacites chez des gestionnaires municipaux en situation complexe de coordination.

Mes activités sont contenues dans des florilèges de rétrospectives de veille et des activités de curation que je poursuis même à la jeune retraite.