Quand dire c'est faire | Austin, 1970

Douce retraite… reconnaissance et renaissance.

Je me suis réveillée et j'ai repris le mien.
J’ai rêvé de mille nouveaux chemins. Je me suis réveillée et j’ai repris le mien. Source inconnue.
Il y a l’enfance, sa sortie noire et grise, la vie d’adulte essouflée où le danger laisse à l’occasion la brise du réconfort passer sur mes joues. Devant moi, la douce retraite avec mes souvenirs paisibles et le calme d’être avec mes amours – mon amoureux, mon fils, mes petits-enfants, mes soeurs, mon frère et leurs enfants, et mes ami.e.s proches.
Une retraite tergiversée certe, mais à la fin du compte négociée [1].
L’année 2017 a été celle d’accalmies trompeuses, de tempêtes et, enfin, d’un accostage récupérateur de l’essentiel et d’un trophée surprise.
Devant moi, un chemin qui s’étire le long de mon nouvel âge.
Trophée É-Toile à Diane Mercier par ISOC-Québec 2017
Trophée É-Toile à Diane Mercier par ISOC-Québec 2017

[1] Tous mes remerciements à mon syndicat (SPPMM)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.