Quand dire c'est faire | Austin, 1970

À propos de mon approche

« Quand dire, c’est faire » (Austin, 1970)

Mon approche

À la fin des années 1980, je revisais le texte du mémoire de maîtrise en linguistique de ma soeur Nicole. Son mémoire portait sur l’oeuvre d’Anne Hébert. Elle avait fait des citations à l’oeuvre d’Austin. J’étais moi-même en train de faire ma maîtrise en informatique de gestion et ce texte a été depuis une inspiration pour mon propre mémoire (1994), mon doctorat (2007) et pour ma pratique depuis le début des années 1970.

La force de la parole se manifeste dans la l’acceptation, la guérison, l’engagement et dans l’action, par exemple dans le transfert contextualisé des connaissances (TCC) , la visualisation des réseaux de connaissances et dans la gestion des organisations publiques.

Je publie, depuis 1995, un site Web personnel dans le but de laisser une trace dans la webosphère, une sorte de legs numérique. J’y apporte une humble contribution, je fais connaître les résultats de mes actions et de mes réflexions et surtout j’échange avec d’autres sur les sujets qui me passionnent, notamment la gestion des connaissances, leur visualisation, l’analyse des réseaux organisationnels.

Mon site personnel comporte des grandes sections :

  • Mes carnets, en accueil, qui témoignent de mes démarches à l’aide d’articles ;
  • Mes rétrospectives de veille qui témoignent de ma curation ;
  • Mon portfolio est illustré dans ma page à propos de mes parcours professionnels et académiques.

La conception de mon site est soutenue par des outils libres.

Un site sémantisé

Les carnets de Diane Mercier ainsi que leurs références sont sémantisés (1), c’est-à-dire que leurs métadonnées peuvent être traitées par des systèmes de gestion de l’information compatibles avec les concepts du Web 3.0.

Je vous recommande d’utiliser Zotero, une extension du navigateur libre Firefox. Ce puissant outil de bibliothèque virtuelle est aussi disponible en version autonome ou pour d’autres navigateurs populaires tels que Google Chrome et Internet Explorer. Pour en savoir un peu plus sur son utilisation, consulter mes carnets au sujet de Zotero

 

En plus d’être compatibles avec Zotero, les carnets fournissent des métadonnées sous forme COinS, unAPI, Dublin Core et FOAF. Les citations respectent le style de l’APA. J’ai utilisé l’extension Semantic Radar à Firefox que j’ai remplacé par textfocs SEO % Semantic pour détecter les éléments sémantiques en plus de l’extension WP Rank Math

Mon implantation de la plateforme technologique WordPress est enrichie de nombreux modules externes, notamment :

(1) Voir aussi : La Ruche, ancien nom de mon blogue dont la première page est archivée dans la WayBack Machine

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
J'accepte