Zotero et Scrapbook, deux extensions complémentaires pour FireFox


La fin de semaine dernière, j’ai (enfin!) téléchargé Zotero que j’avais trouvé par hasard. Encore une fois, le principe de la sérendipité s’applique. Je fais fréquemment de telles découvertes fortuites lorsque je navigue dans Internet, que je lis un dictionnaire ou que je flâne dans une librairie ou une bibliothèque.

C’est un presque « WOW! ». Zotero est une extension pour FireFox 2.0 qui permet de capturer des pages web ou des liens et de les organiser selon l’approche du Web sémantique soit avec des métadonnées bibliographiques et la catégorisation par mots clés. Zotero est développé et largement utilisé par les professionnels des sciences de l’information. Les catalogues de centaines de bibliothèques universitaires et scientifiques du Canada et des États-Unis y sont compatibles.

Zotero s’intègre à MS Word comme le font ProCite ou EndNote, mais, en plus, il s’intègre à OpenOffice. Il permet de générer des bibliographies ou des rapports selon des styles internationalisés (APA, MLA ou Chicago), directement à partir de FireFox ou d’un texte en format MS Word ou OpenOffice. Zotero permet d’importer des bases de données de différents formats : MODS, bibTeX, EndNote, Refer, BiblX, MARC, embedded RDF et RIS.

C’est une première version (beta!) qui promet. Par contre, Zotero n’est pas mature comme Scrapbook (un site instable) pour capturer les documents durant une session de navigation, par exemple l’aspiration en profondeur de sites ou la capture du contenu d’un lien. L’approche du Web sémantique n’y est pas aussi bien intégrée que dans Zotero.

J’utilise maintenant Scrapbook (avec ses extensions CopyPageInfo et Integrated Search) comme complément. Zotero et Scrapbook forment un tandem très élégant, mais cette façon de faire requiert une bonne habileté en gymnastique intellectuelle.

Malheureusement, il n’existe pas d’outils pour importer les documents de Scrapbook vers Zotero. L’importation du fichier scrapbook.rdf, tel quel, n’a rien donné. Je projette faire un autre essai avec ce fichier qui sera ajusté préalablement. Je vais examiner la documentation destinée aux développeurs, car Zotero est une application libre.

En attendant, je fais du « copier/coller » pour chaque document dans les collections de Scrapbook que je revisite : 1) je l’affiche dans FireFox, 2) j’enregistre « le lien vers la page courante » dans Zotero, 3) j’active la commande CopyPageInfo de Scrapbook pour mémoriser les métadonnées du document, notamment l’URL d’origine et 4) je les colle dans la fiche des métadonnées de Zotero pour ce nouvel élément. Le document capturé est alors copié dans l’espace d’entreposage dédié à Zotero avec ses métadonnées, notamment les mots clés. J’effacerai ultérieurement des doublons entreposés dans l’espace dédié à Scrapbook. Peut-être d’autres utilisateurs ont des façons de faire plus élégantes? Vous êtes les bienvenus à m’en faire part.

Comment ces deux logiciels vont-ils évoluer? Scrapbook étant plus mature, je prévois que ses développeurs vont en rester là et plutôt choisir de travailler sur des extensions. Son extension Integrated Search fonctionne bien pour chercher à la fois dans les marques-pages, le Scrapbook actif et l’historique. Comparativement, l’outil de recherche intégré dans Zotero est beaucoup plus efficace. Son index est constamment mis à jour grâce à l’utilisation d’une base de données intégrée (zotero.sqlite) au lieu d’un fichier RDF. Scrapbook fait une opération distincte (autre fenêtre) dont le temps d’exécution varie en fonction de la taille des collections de documents. L’emploi du nuage de catégories, unique à Zotero, est convivial, sauf qu’il n’y a pas de dimensionnement des caractères en fonction des occurrences.

Quant à Zotero, je suis convaincue qu’il supplantera Scrapbook surtout s’il ajoute d’autres fonctions de capture telles que la capture en profondeur ou celle du contenu des liens d’une page. Des fonctions accessibles par la touche contextuelle (bouton de droite) seraient un atout.

Enfin, la communauté de pratique de Zotero est nord-américaine tandis que celle de Scrapbook est asiatique rendant cette dernière plus difficile d’accès. La documentation de l’application de Zotero est excellente et dynamique tout comme la documentation adressée aux développeurs.

Je vous invite à consulter le tutoriel en vidéo produit par Steve Bailey de l’University of Colorado at Boulder.